Rome antique romantique ?

2 décembre 2014 | Commentaires (0) | Chroniques, Pensées phusiques

Rome X1Rome antique romantique QLe week-end dernier, mon mari et moi-même sommes allés à Rome. Comme il sait que j’aime rêver, que j’aime l’antiquité, les statues, les temples, les ruines, les jardins, les p’tits restos, eh bien, pour me faire plaisir, pour me gâter un petit peu, mon cher mari, mio caro marito – comme je disais là-bas –, m’a organisé un fabuleux voyage dans la grande, la belle et antique ville de Rome. Et nous avons fait de très très très très belles visites : on a fait des selfies au Colisée, au Penthéon, au Forum, au Palatin, au… je ne sais même plus tant il y avait d’endroits magnifiques. Bref, un voyage fabuleux dans la Rome antique : quoi de plus romantique ?

*

Rome antique romantique RMa chère Charlotte, tant mieux pour votre voyage à Rome ! Et bravo et merci à votre cher mari de vous y avoir emmenée ! Par contre, j’ai comme l’impression que, prise par la satisfaction de votre voyage, vous avez oublié de nous poser une véritable question…

Qu’importe, bonne nouvelle, dans ce que vous dites, il y a quelque chose de très intéressant.

En parlant de votre voyage romantique dans la Rome antique, vous associez en effet librement – association auditive, spontanée, généreuse – « Rome antique » et « romantique ». Ah, ma chère Charlotte, vous semblez avoir de l’oreille, ce qui est évidemment une grande qualité. Mais attention, des fois, l’oreille ne suffit pas : « Rome antique » et « romantique » ont beau résonner exactement la même chose, sembler pareils, ils n’ont pourtant rien à voir l’un avec l’autre.

Que ce soit bien clair, je ne mets nullement en doute le fait que vous ayez passé un excellent week-end, romantique qui plus est, avec votre cher mari dans la Rome antique. Non, ce que je veux dire, c’est simplement que l’adjectif « romantique » n’a, étymologiquement, rien à voir avec la Rome antique.

L’adjectif « romantique » qualifie en effet ce qui est caractéristique du roman, du romanesque, de la romance, de tout ce qui relève des idées et de l’imagination propres à ce genre littéraire – et n’a donc pas le moindre rapport ni avec la ville de Rome ni avec l’antiquité. Qualifiant ce qui a trait à la romance, à l’idylle, « romantique » est synonyme de fuite vers l’idéal : évasion, par la pensée, par l’imagination – et par tout ce que la pensée et l’imagination peuvent mettre en œuvre – de l’ici et maintenant dans un monde meilleur, idyllique, idéal, où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et où on est juste bien et heureux.

Par exemple devant le Panthéon, quand, après avoir mangé un menu pas cher du tout sur la place même, dans un restaurant où on vous a accueilli les bras ouverts, comme des rois, un généreux verre de prosecco à la main, restaurant où votre mari a très vite eu l’occasion de vous témoigner son amour en vous achetant une jolie rose rouge, puis un magnifique collier en argent, puis un châle d’une douceur incomparable, le tout entourés de serveurs très sympas, qui n’ont pas manqué de vous offrir une grappa per la testa avant de partir, sans parler de l’agréable musique qui résonnait en arrière-fond, quand donc, après tout ça, repu, amoureux et content, vous vous êtes en allés faire un selfie avec votre cher mari devant le Panthéon.

Bref, ma chère Charlotte, comme telle, la Rome antique n’a rien à voir avec le romantisme, si ce n’est que la ville de Rome et les Romains sont particulièrement avisés en matière de création de climats et d’ambiances romantique, au sens où ils correspondent à votre idéal, à ce qui vous fait rêver. Enfin à « votre » idéal est ce qui « vous » fait rêver est beaucoup dire, ma chère Charlotte, puisque, à bien y regarder, cet idéal, vous les partagez à vrai dire avec la quasi-totalité des gens de la planète…

*

Tous les mardis, PHUSIS donne une perspective phusique à une actualité, un événement, un extrait de texte, une pensée, une sensation, un problème ou n’importe quel phénomène jubilatoire ou inquiétant de notre monde formidable. Le matin, de bonne heure, un phusicien poste un bref article, sous forme de question à méditer. Puis, à midi, PHUSIS propose une réponse et mise en perspective.

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Rome antique romantique ? at Michel Herren.

meta