Dithyrambes de Dionysos

LES DITHYRAMBES DE DIONYSOS datent de 1889. Ils sont le dernier ouvrage que Nietzsche est parvenu à mener à bien. Il s’agit d’un recueil de neuf poèmes lyriques en l’honneur de Dionysos. Chacun relève à sa manière de l’éruption et des conséquences de la phusis dionysiaque dans et sur l’homme occidental.

Sur les neuf poèmes, six ont été écrits à l’époque du Zarathoustra (1883-1885). Trois y figurent dans une forme légèrement différente. Nietzsche les reprend et les remanie partiellement en 1888 en vue de ses Dithyrambes. Ce recueil est sans doute le moins (et le plus mal) commenté de Nietzsche. Centré qu’il est sur Dionysos, il est de part en part mythique, musical, tragique, pour ne pas dire labyrinthique ou phusique. Il dépasse par maints côtés les limites de la philosophie et par suite effraie, voire déroute les hommes rationnels.

Voici la liste des Dithyrambes… Vous les retrouverez progressivement sous forme d’articles – toujours en bilingue.

Derniers articles

Tous les articles