Dernière volonté

20 juillet 2010 | Commentaires (0) | Dithyrambes de Dionysos

« DERNIÈRE VOLONTÉ » EST LA RETRADUCTION DU TROISIÈME POÈME DES DITHYRAMBES DE DIONYSOS de Nietzsche.

« Dernière volonté » enseigne à bien mourir – et donc à bien vivre. En se battant, en dansant, superficiel par profondeur, sur son destin, jusqu’à la mort. Sans arrogance. Simplement en expérimentant et transmettant sa nature… phusique.

« Dernière volonté » est la traduction de « Letzter Wille », qui veut en fait dire « Testament ».

***

Dernière volonté

Mourir ainsi,

comme un jour je l’ai vu mourir —,

l’ami qui, divinement, lançait éclairs et regards

dans ma sombre jeunesse

— pétulant et profond,

un danseur dans le combat —,

parmi les guerriers le plus enjoué,

*

parmi les vainqueurs le plus grave,

un destin debout sur son destin,

dur, méditant, préméditant — :

*

tremblant d’avoir vaincu,

jubilant du fait d’avoir vaincu en mourant — :

*

ordonnant en ce qu’il est mort

— et il a ordonné d’anéantir

*

Mourir ainsi,

comme un jour je l’ai vu mourir :

vainquant, anéantissant

***

Letzter Wille.

So sterben,
wie ich ihn einst sterben sah -,
den Freund, der Blitze und Blicke
göttlich in meine dunkle Jugend warf
muthwillig und tief,
in der Schlacht ein Tänzer -,

*

unter Kriegern der Heiterste,
unter Siegern der Schwerste,
auf seinem Schicksal ein Schicksal stehend,
hart, nachdenklich, vordenklich -:

*

erzitternd darob, dass er siegte,
jauchzend darüber, dass er sterbend siegte -:

*

befehlend, indem er starb
– und er befahl, dass man vernichte

*

So sterben,
wie ich ihn einst sterben sah:
siegend, vernichtend

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Dernière volonté at Michel Herren.

meta