Sport : argent et puissance ?

9 février 2016 | Commentaires (1) | Pensées athlétiques

russi-originalL’argent et le pouvoir sont-ils devenus les seuls raisons d’être des dirigeants sportifs ? Dans une interview dans Le Bund du 5 février dernier, le désormais nonagénaire pionnier du journalisme sportif Karl Erb critique l’évolution du sport. Ces prochains mardis, ATHLE.ch revient sur quelques-uns de ses propos. Réactionnaire ? Visionnaire ? Dans le premier épisode, il témoigne de son inquiétude vis-à-vis des fédérations sportives.

A propos de l’état du sport suisse, le reporter de légende Karl Erb affirme s’inquiéter surtout « de la situation dans les fédérations et des manières de faire des fonctionnaires ». Plus que de pointer la multiplication des scandales – dans le football, le cyclisme, l’athlétisme –, Erb relève un problème plus large : il y va selon lui, dans le sport en général, de moins en moins de servir une cause, d’exercer une fonction, que de gagner de l’argent et du pouvoir.

COMMENTAIRE : les salariés du monde du sport ne participent-ils plus de manière authentique et productive au mouvement sportif ? Les dirigeants, fonctionnaires et autres entraîneurs ne s’engagent-ils plus pour permettre aux jeunes de s’entraîner, de se mesurer, de progresser et de s’épanouir comme athlètes et comme personnes ? Le seul intérêt des professionnels du sport est-il vraiment de se remplir les poches et de gagner en puissance et en prestige ?

PERSPECTIVE : s’il est vrai que, conformément à l’évolution de notre monde, le sport est toujours davantage marqué par l’argent et la volonté de puissance, ce sont pourtant à bien y regarder toujours les passionnés, les enthousiastes, les gens de cœur qui œuvrent en son fond.

Karl Erb | Un pionier
Le connaisseur de sport et écrivain est né en 1926 à Belp. Suite à la deuxième guerre mondiale, il compte parmi les premiers journalistes sportifs à faire de leur passion leur profession. Dès 1953, il travaille comme chef de presse et speaker de manifestations sportives nationales et internationales (CM de foot 1954 à Berne, CE d’athlétisme 1954 à Berne, CM de ski 1974 à St-Moritz, etc). Entre 1961 et 1983, il commente le ski, la formule 1, l’athlétisme, l’équitation et le cyclisme à la TV. Il était membre du Comité olympique suisse et actif dans la Commission de sélection du Comité national du sport d’élite. Depuis 1993, Erb (aujourd’hui presque nonagénaire) vit au bord du Lac Majeur, d’où il suit le sport « avec grande attention et beaucoup de passion ».

Une réponse à “Sport : argent et puissance ?”

What's this?

You are currently reading Sport : argent et puissance ? at Michel Herren.

meta