Retour à venir

15/01/2018 | Commentaires (0)

Après de longs mois d’absence, PHUSIS Philosophie est en voie de faire son retour. De nouveaux articles seront bientôt postés sur une nouvelle plateforme commune à PHUSIS Philosophie et PHUSIS Animation. Plein de choses, de toute façon, à lire, regarder, écouter et penser pour vous accompagner dans votre cheminement de vie. En attendant de vous retrouver, BONNE ANNÉE 2019 À TOUS, avec le plus possible de santé, d’ouverture, de maîtrise, d’affirmation, de sérénité et… de JOIE  ! ... Suite

Carnotzet philo | Vins parfaits ou vins excellents ?

10/11/2017 | Commentaires (0)

Dimanche 19 novembre, en fin d’après-midi, PHUSIS a été l’hôte du Domaine Wannaz, à Chenaux (Cully). Au programme : un carnotzet philosophique vin et vie, à partir de cette question : la rationalisation, la simplification et l’optimisation sont-elles gages d’excellence et de joie ? Le tout autour d’un verre et de quelques amuse-bouches.   Vin et philo : faut-il simplifier le vivant ? En viticulture, en agriculture comme dans tout, la tendance est à la simplification : mécanisation, monoculture intensive, sélection clonale, etc. Avec pour enjeu l’efficacité, la rentabilité et la plus grande qualité possible, aussi dans les (grands) vins. A partir de quelques observations de terrain, Michel Herren, notre philosophe maison, distinguera deux rapports à la nature : l’un technique-mécanique, l’autre d’accompagnement productif ; si le premier vise la perfection, le second conduit à l’excellence. ... Suite

A l’écoute des Muses

11/05/2016 | Commentaires (2)

« A l’écoute des Muses en Grèce archaïque » vient d’être publié chez De Gruyter. Avec pour sous-titre « La question de l’inspiration dans la poésie grecque à l’aube de notre civilisation ». L’ouvrage propose un parcours inédit à travers l’ensemble des vers épiques et lyriques faisant mention des Muses en Grèce archaïque. Les observations contextuelles, auteur après auteur, des multiples épithètes, spécificités et actions des divinités inspiratrices offre une vue nouvelle, plus riche et plus parlante que nulle autre du mystérieux phénomène musical, ouvrant sur la pensée phusique.   ... Suite

On m’a payé mon parking !

22/04/2016 | Commentaires (6)

DSC_0005 Ce mardi, à 9h45, j’ai parqué ma voiture sur une place de parc, payante. Sans payer. L’horodateur était à l’autre bout du parking et je me suis dit – à tort – que je n’en avais de toute façon que pour quelques minutes… En revenant à la voiture une heure plus tard, j’ai de loin déjà remarqué qu’il y avait… un billet sur mon pare-brise. Merde : une amende ! Mais non, ce n’était pas une amende. C’était… un ticket de parking ! Quelqu’un avait eu la bonne idée de me glisser un ticket de parking sous mon essuie-glace. Ticket parfaitement valable : du bon jour (19/04/16) et de la bonne heure (jusqu’à 11h51). Incroyable ! On a beau dire, il y a quand même des gens sympas, dans ce monde ! Et même très sympas ! Moi, pour dire la vérité, je ne vois pas trop dans quelle situation j’aurais fait pareil : payer le parking à quelqu’un, comme ça, c’est quand même quelque chose. A la limite, j’aurais pu... Suite

Origine des mots

19/04/2016 | Commentaires (2)

image-de-une-mot-de-passe1 Quand on parle, on allie des mots, les uns après les autres, à raison de trois-quatre par seconde, selon son degré de volubilité. Mais, quel que soit son flux, on est loin de les choisir tous. La plupart des tournures, des formules, des tonalités ne sont pas choisies par nous, mais par… notre cerveau : c’est lui qui les sélectionne. Comment ? En les puisant dans un mystérieux fond inconscient, préalablement formé, préparé, creusé, cultivé, voire formaté par l’entourage, l’éducation, le travail, l’information, le divertissement, la publicité. C’est de ce fond que notre cerveau les fait jaillir, à sa guise, comme bon lui semble. Sur le moment, quand on parle, tout ce qu’on peut faire, c’est constater que c’est à peu près ce qu’on veut dire qui sort de notre bouche. Si on a été bien éduqué, si on s’est bien formé, bien exercé, si on a bien creusé, nourri, cultivé notre fond, ce dernier fait office de prodigieuse ressource : nos mots, nos tournures, nos tonalités... Suite

Toujours la même histoire

25/03/2016 | Commentaires (3)

terrorisme-bruxelles-en-alerte-maximale « C’est toujours la même histoire : il suffit d’une poignée de connards pour foutre la merde. C’est exactement comme dans une classe, il y a toujours deux ou trois jeunes cons, pas plus, qui rendent la chose invivable pour tous les autres. Et ça ne sert à rien de les virer, il faut faire avec parce que c’est une situation qu’on retrouve tout au long de la vie. Il faut supporter ces choses-là. » (Gérard Depardieu, Innocent, Cherche Midi, 2015, p. 102) Depardieu a raison : rien ne sert de virer les connards. Mais Depardieu se trompe : il ne faut pas les supporter, mais les SURMONTER : tous les connards, qu’ils soient terroristes, ou flics, il faut les surmonter. A commencer par ceux qui sévissent en nous-mêmes. ... Suite

Qu’est-ce qu’au juste le dopage ?

01/12/2015 | Commentaires (0)

DSC00167 PENSÉE ATHLÉTIQUE | Deuxième épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Pour ne pas se fourvoyer, la première chose à faire est toujours de s’entendre sur ce dont on parle. Voici quelques définitions courantes du mot « dopage ». Sens général donné par le Laboratoire Suisse d’Analyse du Dopage (LAD) : « Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances ou à utiliser des actes médicaux afin d’augmenter artificiellement ses capacités physiques ou mentales. » Wikipédia : « Prendre à dessein des produits et/ou utiliser des actes médicaux afin d’augmenter les performances physiques et/ou mentales. » Larousse en ligne : « Fait d’administrer, d’inciter à l’usage, de faciliter l’utilisation, en vue d’une compétition sportive, de substances ou de procédés de nature à accroître artificiellement les capacités physiques d’une personne ou d’un animal, ou à masquer les emplois en vue d’un contrôle. » Commentaire : selon ces définitions, à bien y regarder, presque tous les sportifs sont… dopés – et donc des tricheurs. Simplement parce que les définitions courantes du dopage sont inscrites dans une... Suite

C’est l’automne : bientôt la reprise

22/10/2015 | Commentaires (0)

Feuille d Même qu’il travaille encore, l’été 2015 est désormais passé. Le soleil grimpe de moins en moins haut, dans le ciel. Les journées se raccourcissent. Les nuits sont de plus en plus froides. Les dernières sensations de chaleur se font rares. Les derniers fruits, les plus délicieux, les plus sucrés − parce qu’ils ont longuement mûris −, ont été ramassés. Les vendanges aussi sont derrière, les jus de raisins en cave, en cuve, ou déjà en fûts, chouchoutés par les bons vignerons. Dehors, les couleurs sont de plus en plus intenses : les verts se déclinent, en jaunes, en rouges, en bruns et en mille et une autres couleurs encore, sans même parler des senteurs, plus difficiles à déterminer, mais pas moins nombreuses pour autant. Et les feuilles commencent à lâcher, à voleter, à s’entasser, pour devenir humus. Forts de tous les moments, de tous les fruits, de toutes les expériences glanés durant l’été, à l’instar de la terre, la joyeuse équipe de PHUSIS va remettre l’ouvrage sur le métier. Oui,... Suite

C’est l’été : bon vent à tous !

10/08/2015 | Commentaires (1)

segantini_mezzogiornosullealpi De nombreux fruits ont été récoltés, d’innombrables germes se sont développés, déployés. La terre est désormais chaude, la vie apparemment toute de calme. En mode estival. Ces derniers temps, quantité d’articles sont également parus sur PHUSIS.ch : billets, remarques, claques, réalimentations et autres questionnements de tout genre. Pour vous faire penser, vous stimuler, chatouiller, et si possible vous faire avancer, en souriant, voire en dansant, en direction de ce qui nous dépasse. Tous nos articles sont disponibles ici, en vrac, classés des plus récents aux plus anciens. C’est l’été : prenons le temps de nous arrêter, de sentir − et de scruter l’horizon ! Où que nous soyons, avec qui que nous soyons, quoi que nous fassions, mettons tout en œuvre pour permettre à ce qui veut chanter de s’exprimer ! En toute cohérence. En nous et autour de nous. Bon vent à tous, merci de votre fidélité et au plaisir de vous retrouver cet automne. ... Suite

Ivresse et vin

07/12/2014 | Commentaires (0)

exekiasdionysosstaatlicheantikensammlungen2044n2 Dimanche 7 décembre, PHUSIS a discuté à La Sarraz du mystérieux et passionnant thème de l’ivresse et du vin. D’où vient l’ivresse ? Comment se fait-il que, quand elle nous prend, elle est capable de nous élever au-dessus de nous-mêmes ? Et pourquoi parfois ne fait-elle que nous étourdir et nous donner mal à la tête ? Quel rapport y a-t-il entre l’ivresse du bon vin, de l’amour, du jeu, du pouvoir, etc. ?  Comment comprendre et expérimenter l’ivresse ? Comment s’y retrouver ? PHUSIS a exposé et traité la question, avant d’ouvrir la discussion, ainsi que quelques crus dûment choisis. Dans la joie de pouvoir passer un moment ensemble. La soirée a été belle. Merci à tous les participants pour leur participation enthousiaste ! ... Suite

Rencontrer, partager

30/11/2014 | Commentaires (1)

Donquixote Dans notre monde, on se sent volontiers seul. Et aimerait l’être moins. Donc, on s’engage pour faire des rencontres et pouvoir partager des choses. Mais ce n’est pas évident. On a beau faire, ce n’est pas facile. Et il n’y a pas que les rencontres, les découvertes, les partages avec les gens qui sont difficiles, mais aussi avec les choses : avec les lieux, les paysages, les œuvres d’art, les événements, ce n’est pas évident non plus. Comme avec tous les phénomènes de la vie. Bien sûr, on peut échanger des banalités, comme on échange des objets, des services ou des bons procédés. Et on peut aussi visiter plein de lieux, des paysages, des musées et autres manifestations, comme on peut sans peine croiser des gens, sur internet ou ailleurs. Mais on reste sur sa faim : échanger, visiter, croiser, ce n’est pas encore partager. Dans tout ça, on a toutes les chances de rester à distance, de rester seul. Voire de le... Suite

C’est bientôt reparti !

06/10/2014 | Commentaires (0)

fond_marin APRÈS NOUS ÊTRE RÉFUGIÉS l’été durant dans les profondeurs de la mer, dans le foisonnement de vie et de mort des abysses, nous voilà sur le point de retourner à la surface. Bonne nouvelle : les expériences que nous avons vécues dans le retrait nous ont rendus plus sensibles, plus chatouilleux, plus drôles, plus forts – et en même temps aussi plus… méchants. PHUSIS Philosophie revient de plus belle. Tout bientôt, vous retrouverez régulièrement des articles de notre plume. Comme toujours, certains avec des vidéos et des enregistrements audio en sus. A priori, le programme sera le suivant : * DIMANCHE MIDI En alternance : Traduction et réalimentation d’un nouveau chapitre du Zarathoustra de Nietzsche Traduction et réactualisation d’un nouveau passage des Bacchantes d’Euripide Texte phusique inédit * MARDI | NOUVEAUTÉ ! Courte chronique sur le vif, en deux temps : A 6h30 du matin, un fidèle phusicien postera un bref texte sur une question d’actualité, un problème personnel, général ou de société, ou n’importe quel phénomène mystérieux ou inquiétant de notre monde formidable A 12h, vous en trouverez une... Suite

MER-MER-MER

21/09/2014 | Commentaires (0)

Mer-MeR-MER CHERS AMIS DE LA PHUSIS, BONJOUR ! Au coeur de l’été, alors que la phusis bat son plein, PHUSIS Philosophie se retire se ressourcer quelques semaines dans ses profondeurs cachées, là où tout n’est que MER-MER-MER ! Si possible pour bientôt réémerger. Bref, pas de chronique cette semaine. Et pas de nouvel article ces prochains temps. Et si vous profitiez de l’occasion pour jeter un oeil sur les différentes parties du site ? De nombreux articles et chroniques n’attendent que vous et vos commentaires ! ... Suite

Tomber pour mieux voler

02/11/2012 | Commentaires (0)

Ô MES FRÈRES, VOUS ME TROUVEZ PEUT-ÊTRE CRUEL, mais je ne peux faire autrement que transmettre les enseignements qui me traversent. C’est pourquoi je me dois de vous dire que ce qui perd l’équilibre, ce qui tombe, il faut encore le pousser ! Nous vivons aujourd’hui une période de déclin, de dégénérescence. Tout ce qui nous entoure a tendance à chuter, à se délabrer. Evidemment, dans cette situation, notre réflexe traditionnel, moral, serait de vouloir le retenir, l’entourer, l’aider, mais moi – je veux encore le pousser ! Et vous voir faire de même ! Loin de vous enseigner à freiner la chute, je vous apprends à accélérer le processus de délabrement. Connaissez-vous la jouissance de la chute, la volupté qui fait rouler les pierres dans des profondeurs abruptes ? Non ? Vous ne la connaissez pas ? Vous refusez cette joie qui fait pourtant partie intégrante de la vie ? Mais regardez donc avec quel plaisir les hommes d’aujourd’hui roulent dans mes profondeurs, se précipitent dans mes abîmes ! Regardez... Suite

7 seconds

14/12/2011 | Commentaires (1)

TUBE DE YOUSSOU N’DOUR ET NENEH CHERRY réalisé en 1994. * Au fond des corps, Au fond des cœurs, Sur les visages d’enfants, Des millions de voix Qui disent l’innocence, Le jeu, la joie possibles Du monde. * Clip : Paroles: Couplet 1 : Youssou N’dour (en wolof/Senegalais)] Boul ma sene,Ne me regarde pas de loinBoul ma guiss madi re nga fokni maneNe regarde pas mon sourire, en pensant que je ne sais pasKhamouma li neka thi sama souf ak thi guinawCe qui est au-dessus et sous moiBeugouma kouma khol oaldine yaw li neka si yawJe ne veux pas que tu me regardes et pensesMo ne si man, li ne si mane moye dilene diapaleQue ce qui est en toi est en moi, ce qui est en moi est là pour les aider [Neneh Cherry]Roughneck and rudeness,Fureur et dureté,We should be using, on the ones who practice wicked charmsNous devrions nous bouger, loin de ceux qui pratiquent les mauvais sortsFor the sword and the stonePour le soleil et la pierreBad to the boneMauvais jusqu’au... Suite

L’enfant avec le miroir

14/05/2011 | Commentaires (0)

APRÈS AVOIR QUITTÉ SES DISCIPLES, Zarathoustra s’est retiré des hommes et est retourné dans la montagne et la solitude de sa caverne. Là-haut, il a attendu, tel un semeur qui attend de voir pousser les semences qu’il a disséminées. Mais à la longue, son âme s’est remplie d’impatience et de désir pour ceux qu’il aimait : car il avait encore beaucoup à leur donner. Tel est en effet le plus difficile : fermer par amour la main ouverte ; rester pudique en donnant ; savoir se retirer après avoir donné. C’est ainsi qu’ont passé pour le solitaire les lunes et les années. Mais comme lors de son premier séjour dans les hauteurs, sa sagesse a de nouveau poussé au point de recommencer à lui faire mal. Alors que la plupart des hommes souffrent du manque, Zarathoustra s’est de nouveau vu souffrir d’excès de plénitude, de trop plein de sagesse. Mais voilà qu’un matin, il s’est... Suite

Houellebecq, La carte et le territoire

06/11/2010 | Commentaires (0)

MICHEL HOUELLEBECQ, LA CARTE ET LE TERRITOIRE, Paris, Flammarion, 2010, 428 pages. Prix Goncourt 2010. Livre moins agressif, moins polémique que les précédents de Houellebecq, un des plus grands auteurs français contemporains. Pas de critique acerbe de l’islam, pas de crachat sur le christianisme, pas de coup de balais du monde occidental en général. S’il s’en prend à quelque chose, c’est à la formidable petite sphère du people culturel parisien, et donc aux journalistes qui l’alimentent. En toute froideur, sinon indifférence. Plume comme toujours très souple, bien acérée, qui fait parler un état d’esprit fatigué, épuisé. A vrai dire celui de Houellebecq lui-même, qui intervient d’ailleurs dans le roman ; d’abord discrètement, puis toujours plus, jusqu’à l’excès, avant de disparaître, déchiré, déchiqueté. Et pourtant La carte et le territoire n’est pas une autofiction. Houllebecq n’y est qu’une sorte de supplément du personnage principal, qui s’appelle Jed, et qui est un artiste plastique honnête, travailleur, porté, traversé par de mystérieuses forces créatrices auxquelles il obéit.... Suite