Comment devenir excellent

12/04/2016 | Commentaires (0)

David-Rudisha-Jim-de-Zoete PENSÉE ATHLÉTIQUE | Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le double champion du monde, champion olympique et détenteur du record du monde du 800 m David Rudisha (KEN) parle de son rêve d’excellence. En athlétisme, mais pas seulement. Pour devenir excellent, il ne suffit pas de rêver, il faut travailler dur, faire quantité de sacrifices, être discipliné, se comporter comme un exemple, prendre chaque jour un bon petit-déjeuner, avoir la bonne attitude, être humble… Vidéo : Blue Band « Je ne peux pas dire que je suis excellent, mais j’ai toujours rêvé d’excellence. Pour devenir un homme excellent, tu dois être humble, avoir la bonne attitude et travailler dur. Quand j’étais jeune, je voulais devenir comme mon père. Je savais qu’il était un athlète. J’ai réalisé que rêver n’était pas assez. Ça te prend beaucoup. Tu dois faire de nombreux sacrifices, être discipliné. Si tu es fort mentalement et physiquement, tu n’arrêtes jamais. Si tu arrêtes, tu perds. Ça fait du bien... Suite

Soyez… liquides !

05/04/2016 | Commentaires (2)

Et hop elle se casse la gueule PENSÉE ATHLÉTIQUE | On est tous comme l’eau. On ne s’en rend pas compte, mais on évolue toujours entre l’état gazeux et l’état de gel. L’état gazeux, où notre attention s’évapore, se volatilise, où notre pensée part dans tous les sens ; et l’état de gel, où on est tellement focalisé sur quelque chose (souvent ridicule) que tout, en nous, se fige, se bloque : on se trouve comme un glaçon, sans plus pouvoir faire grand-chose, sinon, éventuellement, s’immerger dans un whisky. Dans tout ce que nous faisons, en sport comme ailleurs, nous naviguons entre ces deux états : la dispersion complète, le divertissement le plus passif – et l’hyper-focalisation, la concentration outrée. L’attention vaporisée, éclatée, le brouillard – et le ciblage à outrance, le blocage, l’absence d’ouverture. Entre la mollesse, le relâchement, le farniente – et la crispation inhibitrice. L’enjeu est de gagner l’équilibre entre ces deux extrêmes, dans la tête et dans le corps. Trouver la bonne tension, devenir fluide, liquide, prendre la... Suite

Triomphe US : jeu de dupes ?

22/03/2016 | Commentaires (0)

hardest team to make PENSÉE ATHLÉTIQUE | Dimanche, à Portland (USA), les Etats-Unis ont bouclé « leurs » Mondiaux indoor d’athlétisme avec un nouveau record absolu de médailles glanées : pas moins de 23 breloques, dont 13 en or, ont été remportées par les 58 athlètes de la délégation américaine. Derrière les USA, l’Ethiopie et la France terminent aux 2e et 3e places du tableau avec seulement 5 et 4 médailles. Si le président de la Fédération internationale (IAAF) Sebastian Coe parle de « bon début pour regagner la confiance du public » suite aux aléas de ces derniers mois, ATHLE.ch s’interroge sur la bonne santé de la planète athlétisme. Après les quatre jours de compétition à Portland, dans l’Etat d’Oregon – fief de Nike et de l’athlétisme américain –, l’heure est au bilan. Bilan réjouissant, tous azimuts : les joutes mondiales se sont presque jouées à guichets fermés, près de 40’000 spectateurs se sont rendus dans l’Oregon Convention Center. Tension, haut niveau, records et ambiance de feu La tension était de mise,... Suite

L’homme ou la machine ?

15/03/2016 | Commentaires (1)

googleg PENSÉE ATHLÉTIQUE | A Séoul se joue ce mardi la 5e et dernière rencontre de jeu de Go opposant le programme informatique AlphaGo de Google au grand dominateur mondial de ces dix dernières années Lee Sedol (KOR). Mais, au vu du score (3-1), l’homme a déjà perdu la bataille face à la machine. L’objectif était simple : déterminer, dans un tournoi en cinq manches, qui de l’intelligence humaine ou artificielle est la plus efficace au fameux jeu de stratégie combinatoire abstrait chinois. Et l’homme a perdu. Comme déjà le champion du monde de jeu d’échecs Garry Kasparov en 1997 contre l’ordinateur Deep Blue d’IBM. Le tournoi qui s’achève ce mardi montre les énormes progrès effectués depuis une dizaine d’années dans le domaine de l’intelligence artificielle, notamment grâce au deep learning : ensemble de méthodes d’apprentissages automatiques de modèles de données. DeepMind, la filiale de Google qui a développé le programme AlphaGo, fanfaronne avoir escaladé « l’Everest de l’intelligence artificielle ». « Je ne sais pas quoi dire », a... Suite

Sportifs : tous formatés ?

01/03/2016 | Commentaires (1)

prael-jose-artur-disparition-de-lanimateur-journaliste-josc3a9-artur-c3a0-lc3a2ge-de-87-ans PENSÉE ATHLÉTIQUE | A l’heure de l’interview, les athlètes disent à peu près tous la même chose. Dans l’interview du Bund du 5 février 2016, le désormais nonagénaire pionnier du journalisme sportif Karl Erb critique le manque de personnalité des sportifs. En réactionnaire ? En visionnaire ? Loin de l’originalité d’antan, les sportifs sont aujourd’hui quasi tous les mêmes. Bien sûr, il arrivait, à l’époque, que les sportifs racontent des histoires abracadabrantes, ou bloquent complètement face au micro, comme la skieuse Marie-Theres Nadig, qui se contentait de timides « oui » et « non ». Mais qu’importe : « Ils étaient eux-mêmes. Ils avaient leur originalité, leur personnalité », se rappelle Karl Erb. « Aujourd’hui, tout est étudié, préparé, calculé. » Pas seulement du côté des sportifs, mais aussi chez les journalistes : « Toujours les mêmes questions, toujours les mêmes réponses, standardisées ». Jamais de véritable échange : « Il n’y a plus de dialogues », c’est l’ennui. Et même plus : « C’est horrible ! », se plaint Karl Erb. COMMENTAIRE : La mondialisation et marchandisation conduit tout un chacun à agir et... Suite

Journaliste ET spécialiste ?

23/02/2016 | Commentaires (0)

Nelson Monfort PENSÉE ATHLÉTIQUE | La plupart des retransmissions sportives sont animées par un commentateur accompagné d’un consultant, dans le rôle du spécialiste. Dans l’interview du Bund du 5 février 2016, le désormais nonagénaire pionnier du journalisme sportif Karl Erb critique l’évolution quantitative du sport. Il se demande : le journaliste ne devrait-il pas lui-même être un spécialiste ? A l’époque, un seul journaliste était au commentaire. Aujourd’hui, comme les caméras et les chiffres, les reporters se multiplient. En cabine, ils sont toujours deux : un journaliste et un spécialiste, « qui volontiers se coupent la parole » sourit Karl Erb. Pourquoi ? « Parce que les rôles ne sont pas bien définis ». Erb n’a rien contre la présence d’un expert, ancien athlète qu’on interroge sur ses expériences, mais il souhaite que ces interventions ne se fassent pas pendant les moments cruciaux ! Ironique, il demande : « Ne peut-on pas attendre d’un journaliste sportif de métier qu’il soit lui-même un expert ? » Pour un match de foot : 30 caméras, deux reporters en cabine, un autre... Suite

Le sport noyé sous les chiffres ?

16/02/2016 | Commentaires (0)

fedxxx-mi PENSÉE ATHLÉTIQUE | Les progrès techniques impliquent une prolifération d’informations statistiques. Dans l’interview du Bund du 5 février dernier, le désormais nonagénaire pionnier du journalisme sportif Karl Erb critique cette évolution. En réactionnaire ? En visionnaire ? ATHLE.ch revient sur quelques-uns de ses propos. Les « stats » empêchent-elles de voir l’essentiel ? En prenant pour exemple les courses de ski, Karl Erb se plaint du grouillement de chiffres, de temps intermédiaires, d’écarts, de vitesses et autres statistiques. Les reporters eux-mêmes sont submergés d’informations. Tellement qu’ils ne voient plus l’ensemble de ce qui se passe et sont incapables d’interpréter les phénomènes, les mouvements, les difficultés, les exploits, les échecs qui se jouent. Au point d’être amenés à commenter bêtement les « stats », et passer à côté de l’essentiel. Exemple de remarque journalistique lors d’une descente féminine de ski alpin : « Son retard est devenu plus grand, il faut qu’elle mette les gaz ! » Erb de se demander : « Mais bon Dieu : comment une skieuse peut-elle mettre les gaz ? » COMMENTAIRE : en ne... Suite

Sport : argent et puissance ?

09/02/2016 | Commentaires (1)

russi-original L’argent et le pouvoir sont-ils devenus les seuls raisons d’être des dirigeants sportifs ? Dans une interview dans Le Bund du 5 février dernier, le désormais nonagénaire pionnier du journalisme sportif Karl Erb critique l’évolution du sport. Ces prochains mardis, ATHLE.ch revient sur quelques-uns de ses propos. Réactionnaire ? Visionnaire ? Dans le premier épisode, il témoigne de son inquiétude vis-à-vis des fédérations sportives. A propos de l’état du sport suisse, le reporter de légende Karl Erb affirme s’inquiéter surtout « de la situation dans les fédérations et des manières de faire des fonctionnaires ». Plus que de pointer la multiplication des scandales – dans le football, le cyclisme, l’athlétisme –, Erb relève un problème plus large : il y va selon lui, dans le sport en général, de moins en moins de servir une cause, d’exercer une fonction, que de gagner de l’argent et du pouvoir. COMMENTAIRE : les salariés du monde du sport ne participent-ils plus de manière authentique et productive au mouvement sportif ? Les dirigeants, fonctionnaires... Suite

B. Violier | Course à la perfection

02/02/2016 | Commentaires (6)

Benoit-Violier-l-Everest-de-la-gourmandise PENSÉE ATHLÉTIQUE | L’immense cuisinier de l’Hôtel-de-Ville de Crissier Benoît Violier était un exceptionnel athlète des temps modernes. Pas sur les stades, bien sûr, mais aux fourneaux et dans la vie de tous les jours. Un athlète au sens fort : un homme en quête d’excellence. Violier était tellement doué, a tellement tout donné qu’il venait, en sportif, d’être sacré « meilleur cuisinier du monde ». Dimanche 31 janvier, il s’est donné la mort. Dans le berceau de l’athlétisme qu’est la Grèce antique, notre sport symbolise la quête d’excellence. L’athlète (athlos) se distingue du commun des mortels en ce qu’il lutte, combat pour réaliser au mieux ses possibilités, pour faire jouer ses forces au plus haut niveau. Lutte et combat avant tout contre ses propres difficultés et faiblesses, en même temps avec et contre les autres. Dans l’optique de dépasser ses adversaires, bien sûr, mais en apprenant d’abord à se surpasser soi-même : à repousser ses limites pour s’envoler toujours plus haut, aller toujours plus... Suite

Quand le corps se rebelle

26/01/2016 | Commentaires (1)

PENSÉE ATHLÉTIQUE | Les pauses sportives et fins de carrière ne vont pas sans difficultés. Non seulement pour la tête, mais aussi pour le corps. Le 18 janvier dernier, dans la troisième partie du Sportlounge du lundi soir sur SRF, les deux « jeunes » champions retraités du sport d’élite Viktor Röthlin (41 ans/détenteur du record suisse du marathon en 2h07’03) et le gymnaste Lucas Fischer (25 ans) ont raconté leurs problèmes liés au manque d’entraînement. Après 20 ans de vie consacrée au sport, avec plus de 30 heures d’entraînement hebdomadaire, Lucas Fischer a dû, du jour au lendemain, jeter l’éponge en raison de problèmes physiques. Arrêt net : virage à 180 degrés, avec pour conséquence que son corps se trouve « complètement perturbé, tout comme la tête », souffle Fischer perplexe, de sa voix douce. « Mon sommeil est totalement chahuté », dit-il, triste. Avant d’avouer qu’il a de la peine à s’en sortir, à trouver un chemin et finalement « que ce n’est vraiment pas simple du tout ». Suite... Suite

Délions les langues !

19/01/2016 | Commentaires (0)

complements-alimentaires2 PENSÉE ATHLÉTIQUE | Dernier épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Comme il ne suffit pas d’être doué pour gagner, le sportif est contraint d’optimiser tous les paramètres pour avoir une chance au meilleur niveau. Aussi est-il amené à ingurgiter et à employer quantité de produits et de méthodes artificiels qui appartiennent à la « zone grise » et qui, via les AUT, tendent au dopage. Cet article est le neuvième et dernier de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos billets liés à ce thème dans notre dossier « Dopage » sur ATHLE.ch. Commentaire : pour avoir une meilleure vision de la problématique du sport de haut niveau et du phénomène du dopage en général, pour trouver de nouvelles voies de réflexion et de meilleures règlementations, il s’agit de parvenir à délier les langues des sportifs : mettre un terme à l’hypocrisie, les déculpabiliser, leur permettre de dire, sans avoir peur d’être montrés du doigt, d’être diabolisés, tout ce qu’ils mettent en œuvre et... Suite

Dopage sous contrôle médical

12/01/2016 | Commentaires (0)

165655_8-MD-SD PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série du mardi : « Spécial dopage ». Pour atteindre le plus haut niveau, il ne suffit pas d’être extrêmement doué. Il faut encore posséder d’excellentes conditions d’entraînement et un excellent entourage : entraîneurs, masseurs, physiothérapeutes, nutritionnistes et… médecins capables de repérer et de réparer ses moindres failles physiologiques et psychologiques. Cet article est le huitième de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos billets liés à ce thème dans notre dossier « Dopage » sur ATHLE.ch. Commentaire : si un sportif souffre d’une maladie, d’une déficience ou autre faiblesse vis-à-vis de ce qui est considéré comme la « norme », les qualités et forces moyennes, il est en droit d’obtenir une ou plusieurs autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) de substances et méthodes artificielles interdites. Il obtient autrement dit, crûment, « le droit de se doper » sous contrôle médical. Perspective : dopage autorisé, les AUT sont d’autant plus problématiques qu’elles dépendent d’interprétations subjectives de médecins nationaux au bénéfice d’une grande marge de manœuvre.... Suite

« Zone grise »

05/01/2016 | Commentaires (4)

Dopage sous contrôle médical PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Prisonniers qu’ils sont d’un double système d’idées (naturalistes et technoscientifiques, humanistes et transhumanistes), les sportifs sont contraints de tenir un double discours : officiellement, ils sont parfaitement propres (naturels) ; officieusement, ils ingurgitent quantité de produits et de méthodes artificielles, qui tendent au dopage. Cet article est le septième de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos billets liés à ce thème dans notre dossier « Dopage » sur ATHLE.ch. Outre l’entraînement et le repos, on cerne couramment quatre moyens d’amélioration de la performance : La nutrition naturelle Les suppléments artificiels licites (ou non encore interdits) Compléments alimentaires (protéines, hydrates de carbones et autres produits de synthèse) Stimulants (boissons caféinées et boosters de tout genre) Médicaments (anti-inflammatoires, antidouleurs, etc.) Méthodes d’entraînement et ou de récupération (caissons pressurisés, tapis roulants, Alter G, etc.) Les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques de substances et méthodes artificielles interdites (les ainsi nommés AUT) Les substances et méthodes artificielles interdites Commentaire : au fur et à mesure que... Suite

La technique cache une idéologie

29/12/2015 | Commentaires (0)

Transhumanisme PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi sur ATHLE.ch et PHUSIS.ch. Dans le monde du sport comme partout, on retrouve le débat philosophique entre « nature » et « technique ». Le sport doit-il être 100% naturel, pur, dénué de tout artifice et de toute technique ? Ou a-t-il le droit de participer à l’optimisation technoscientifique à l’œuvre partout ? Cet article est le sixième de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos billets liés à ce thème dans notre dossier « Dopage ». Commentaire : qu’importe qu’on soit médecin, scientifique, informaticien, entraîneur ou simple sportif, tout un chacun est aujourd’hui redevable de la science et rempli d’espoirs vis-à-vis de la technique. On est toujours en train de chercher des moyens d’aider, de faciliter, d’optimiser artificiellement nos possibilités, tant physiologiques que psychologiques. Sans jamais mettre en question notre système de pensée, sans jamais avoir l’impression d’être impliqué dans une quelconque démarche idéologique. Pourtant, comme Monsieur Jourdain fait de la prose, nous sommes tous à la... Suite

Libéraliser le dopage ?

22/12/2015 | Commentaires (0)

Lance Armstrong PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi sur ATHLE.ch et PHUSIS.ch. Au vu de la crise dans laquelle sont plongés l’athlétisme et le sport professionnel en général – le dopage apparaît de mise partout –, on peut être d’avis que la meilleure solution serait de libéraliser une fois pour toutes le dopage. Vraiment ? Cet article est le cinquième de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos billets liés à ce thème dans notre dossier « Dopage ». Commentaire : libéraliser le dopage reviendrait à passer d’un extrême à l’autre : abandonner complètement la vision naturaliste du monde et d’un sport 100% naturel pour s’adonner pleinement à la vision techniciste des choses. Telle une voiture de course, le sportif ne serait alors plus qu’une machine dont il s’agirait de maximiser jusque dans les moindres rouages les performances. Perspective : en dérégulant le dopage, on risque de voir les gens se doter de moteurs à réaction pour être plus rapides. Si on repousse, voire... Suite

L’AMA : entre espoirs et échecs 

15/12/2015 | Commentaires (0)

agence_mondiale_antidopage_091115 PENSÉE ATHLÉTIQUE | Nouvel épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi sur ATHLE.ch et PHUSIS.ch. Deux éléments ont changé les données du débat ces vingt dernières années dans la lutte antidopage : d’une part l’émergence et l’usage d’une médecine d’amélioration, capable de doper les fonctions physiques et mentales de tout un chacun, d’autre part la création de l’Agence mondiale antidopage (AMA) suite à l’affaire Festina du Tour de France 1999. Cet article est le quatrième de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos billets liés à ce thème dans notre dossier « Dopage ». L’AMA a été mis sur pied au tournant du siècle pour combattre le dopage. Avec un double objectif : Maximiser l’équité sportive ; Minimiser les risques pour la santé des athlètes. Commentaire : seize ans après la création de l’AMA, on peut considérer son travail comme une expérimentation à large échelle qui a échoué. L’AMA et les diverses autorités sportives qui lui sont liées n’arrivent pas à faire appliquer leurs règles : les révélations réitérées de... Suite

Naturalisme vs technicisme

08/12/2015 | Commentaires (1)

natures-technician PENSÉE ATHLÉTIQUE | Troisième épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi sur ATHLE.ch et PHUSIS.ch. Notre « vision naturaliste » des choses nous fait dire « oui » à la nature : à la pure et simple nature, non souillée, sans artifice. Dans cette perspective, nous considérons instinctivement le sport comme l’expression humaine la plus performante des forces naturelles. Cet article est le troisième de notre série consacrée au dopage. Retrouvez tous nos articles liés à ce thème dans notre dossier « Dopage ». Si nous aimons la pure et simple nature, nous ne sommes pas seulement imprégnés par sa vision, mais en même temps tributaires d’une autre conception des choses : non pas naturaliste, mais scientifique, techniciste. Prenons l’exemple de la médecine : elle ne vise plus seulement à aider, à soigner les gens (médecine thérapeutique), mais comporte tout un pan allant dans le sens de l’amélioration technique, chimique, des performances physiques et mentales (médecine dopante, qu’on appelle aussi « transhumaniste »). Commentaire : si nous avons tous au fond une vision naturaliste, nous sommes... Suite

Qu’est-ce qu’au juste le dopage ?

01/12/2015 | Commentaires (0)

DSC00167 PENSÉE ATHLÉTIQUE | Deuxième épisode de notre série « Spécial dopage » du mardi. Pour ne pas se fourvoyer, la première chose à faire est toujours de s’entendre sur ce dont on parle. Voici quelques définitions courantes du mot « dopage ». Sens général donné par le Laboratoire Suisse d’Analyse du Dopage (LAD) : « Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances ou à utiliser des actes médicaux afin d’augmenter artificiellement ses capacités physiques ou mentales. » Wikipédia : « Prendre à dessein des produits et/ou utiliser des actes médicaux afin d’augmenter les performances physiques et/ou mentales. » Larousse en ligne : « Fait d’administrer, d’inciter à l’usage, de faciliter l’utilisation, en vue d’une compétition sportive, de substances ou de procédés de nature à accroître artificiellement les capacités physiques d’une personne ou d’un animal, ou à masquer les emplois en vue d’un contrôle. » Commentaire : selon ces définitions, à bien y regarder, presque tous les sportifs sont… dopés – et donc des tricheurs. Simplement parce que les définitions courantes du dopage sont inscrites dans une... Suite

Pensée athlétique | Dopage

24/11/2015 | Commentaires (0)

Le rapport de l’Agence mondiale antidopage récemment dévoilé à Genève a plongé l’athlétisme dans une crise sans précédent. Si pour l’heure seule la Russie a été frappée, tout porte à croire que les révélations et sanctions vont se multiplier. Le monde du sport-spectacle dans son ensemble risque d’apparaître gangréné de corruption et de dopage. Pour chercher à y voir plus clair, PHUSIS et ATHLE.ch ouvrent une large série « Spécial dopage », avec un bref article tous les mardis midi. 1. Profiter de la crise L’athlétisme et le monde du sport sont en crise. Si le mot « crise » désigne couramment une période critique, grosse de tension, de difficultés, il signifie d’abord et avant tout, notamment en médecine, un « moment décisif », qui peut basculer dans un sens (la guérison) ou dans l’autre (la mort). Commentaire : aussi désagréable soit-elle, la crise a ceci de bon qu’elle appelle un changement, un dénouement. Qu’importe qu’il s’agisse de sport, de dopage, de corruption ou de toute autre chose, elle est... Suite

Ça, c’est (une) vache !

06/11/2014 | Commentaires (1)

Vache * Was für eine Kuh ! – (Video und Text auf Deutsch unten) * En Suisse, les vaches, ça nous connaît. Il n’y a pas une vraie carte postale, affiche publicitaire ou autre dépliant vantant notre beau pays qui ne présente, en gros, tout devant, ou dans un coin, en arrière-fond, le plus souvent dans un pré, avec de jolies fleurs champêtres, un de ces êtres à cornes, à pis et à cloche. Les vaches ? Des animaux un peu bébêtes certes, mais très utiles et à la base de notre alimentation, de notre économie, de nos traditions nationales. Les vaches que les paysans – ou plutôt les machines des paysans – traient, matin et soir. Les vaches qu’on mène, l’été, à l’alpage, respirer l’air pur des montagnes et manger l’herbe d’altitude. Les vaches qui, enfin, entre les deux, aiment bien regarder passer les trains en ruminant.n Suisse, les vaches, ça nous connaît. *Ça c’est (une) vache ! par Michysos * Il n’y a pas une vraie carte postale,... Suite

L’athlétisme – ensemble

22/05/2014 | Commentaires (0)

L «LEICHTATHLETIK ZUSAMMEN». Deutsches Video unten! *  JE NE SAIS PAS CE QUE VOUS AVEZ FAIT, vous, les vendredi 7 et dimanche 9 mars derniers. Moi, j’ai regardé la télévision. Avec des gens que j’aime bien et qui, comme moi, aiment la vie, et donc le sport, et donc en particulier… l’athlétisme. Oui, ce week-end-là, il y avait pour un fois de l’athlétisme à la TV. Sur Eurosport. Les Championnats du monde en salle à Sopot (POL). Alors nous, on s’est rassemblé devant le petit écran, pour ne pas manquer ça. En fait surtout pour regarder quelqu’un qu’on aime bien. Une fille. Une Suissesse. Une coureuse de 800 m. Des CS aux CM La dernière fois qu’on l’avait vue, c’était aux CS en salle. Et ça avait déjà été pas mal. D’abord en séries, où elle est partie toute seule, loin devant les autres, dans une salle surchauffée, totalement acquise à sa cause. Pour finir en 2’03″52 ! Puis, tout aussi impressionnant, le lendemain, en finale,... Suite

Equilibre des forces

06/02/2014 | Commentaires (0)

Gleichgewicht « GLEICHGEWICHT DER KRÄFTE ». Deutsches Video unten ! PRIS QU’ON EST PAR NOS PETITES AFFAIRES, on a souvent tendance à oublier que la vie est un jeu. Que tout ce qu’on vit est le fruit d’une lutte, d’une tension – pas toujours très drôle – entre deux types de forces qui nous travaillent en même temps. D’une part celles qui nous poussent à apparaître, à sortir de l’obscurité pour grandir, produire, briller, dominer, jubiler ; d’autre part celles qui nous conduisent au retrait, au déclin, à l’assombrissement, la destruction et finalement la disparition. Toute la vie est organisée et rythmée par ces forces qui jouent ensemble, les unes avec et contre les autres. Et pour nous, pour chacun d’entre nous, l’enjeu est de parvenir à y trouver un équilibre. Pour ne se faire démolir ni par la survalorisation de soi-même, son envie de triompher, d’être en tête d’affiche ; ni par sa propre dépréciation, qui mène à déprimer et vouloir disparaître. Deutsches Video : *Gleichgewicht... Suite

« Je n’ai pas encore réalisé »

07/11/2013 | Commentaires (3)

Réaliser « ICH HABE ES NOCH NICHT REALISIERT ». Auch in deutscher Video-Form ! VOUS L’AVEZ CERTAINEMENT DÉJÀ REMARQUÉ : les grands champions, après avoir réalisé quelque chose d’extraordinaire, disent presque toujours, à l’interview : « Je n’ai pas encore réalisé ce qui m’arrive ». Eh bien, bonne nouvelle : PHUSIS a expérimenté, médité et compris le problème pour vous. Il y en a qui, dans la vie, ont pour but de trouver une copine ou un copain, de devenir riche, d’acheter une maison, une bagnole, ou encore de fonder une famille. Moi, tout ça, à l’époque, je m’en fichais. Mon but, mon rêve à moi, c’était de devenir… champion suisse. C’est pour ça que je vivais… Il y a quelques années, quand j’étais encore U18, en fin de saison, mon sport préféré, l’athlétisme, est soudain devenu génial : aux CS U18, alors que je n’étais pas vraiment favori, j’ai tout à coup réussi à gagner. C’était juste waouhhh !!! Personne ne s’y attendait – et hop : j’ai fini tout devant ! * Video... Suite

Trois types de héros

11/08/2012 | Commentaires (2)

DANS CERTAINES CIRCONSTANCES, LE SPORT présente une excellente expression des innombrables forces à l’œuvre dans l’être humain. Chez le sportif, il y va de maîtriser, augmenter, canaliser et fluidifier au mieux les énergies. Non seulement en soi, mais aussi en-dehors de soi ; en lutte contre, mais aussi avec ses adversaires. En vue de maximiser ses possibilités, se dépasser soi-même – et les autres. Et dans certains cas devenir un exemple ; un exemple de ce que peut le corps, de ce que peut l’homme. En cette fin de période hyper-olympique, nous nous sommes plongés dans trois grands champions, autant de héros qui répondent à leur façon aux puissances de l’Occident. * ROGER FEDERER : héros de grand style – symbole du triomphe de l’Occident Roger Federer incarne le grand style, au sens où il maîtrise à merveille les forces qui le traversent et qui, le plus souvent, bouleversent, chahutent, voire écrasent les hommes. Canalisant admirablement les énergies, il parvient à jouer en toute assurance... Suite