David Bowie | Lazarus

29/01/2016 | Commentaires (1)

bowie-blackstar-vice « Lazarus » est un morceau de Blackstar, le dernier disque de David Bowie. Lazare est un compagnon de Jésus-Christ, malade, que ce dernier ressuscite quatre jours après sa mort. David Bowie est décédé le 10 janvier 2016. Quatre jours plus tard, il s’est passé quantité de choses, des belles et des moins belles, mais David Bowie n’est pas revenu. Pourtant, bien que noire, la brillante star est toujours là, parmi nous, en nous ; comme tous les grands qui meurent et laissent derrière eux une œuvre qui nous arrache de notre course effrénée contre le temps qui passe. Prenons le temps d’une chanson, d’un morceau. Plongeons-nous dans Lazarus. Ouvrons tout grands nos oreilles, laissons-nous porter ; mourrons pour mieux vivre avec lui. * D’abord, c’est le silence. LaZarus | Play Puis on pèse sur « Play » et, comme par enchantement, ça commence, ça commence à jouer. Bruits stellaires, avant l’arrivée d’une guitare, pure, et d’une batterie. Deux rythmes : l’un rapide, l’autre plus lent, plus poussif : comme un cœur qui bat, dans... Suite

Eléor – ville bienheureuse

19/04/2015 | Commentaires (1)

Eleor image du clip Dominique A – Éléor Quand de tout vous serez lassés, quand vous n’en pourrez plus de l’agitation de ce monde, qui court au plus pressé, vous n’aurez qu’un canal à traverser pour me rejoindre. Où ça ? A Eléor : ville de bord de mer, ville bienheureuse, rythmée par le va-et-vient des vagues. Oui, avant de ne plus avoir de force, avant de ne plus avoir l’énergie de participer à tout ça, avant que la vie se défile, avant de gagner l’autre bord, celui de la mort, épuisés par tous les efforts, toutes les courses, tout ce jeu, tout ce vide, rejoignez-moi à Eléor ! Vous vous y retrouverez comme dans un rêve, dans une vieille maison, en face de la mer. Les vestes pendues aux patères. Et l’immuable bercement de la mer pour seul bréviaire. Traces blanches, au loin, sur la chaussée. Traces d’écume, au loin, sur l’océan. Fourmillement de mille pensées. Galeries d’écumes, de remous, de renflements, de naissances, de vie, de mort,... Suite

Silly Games

15/02/2015 | Commentaires (1)

81226 Janet Kay ~ Silly GamesHistoire d’amour. D’amour tragique. Jeu de cache-cache. En tension avec l’amour romantique, les idées. Jeu de cache-cache qui dure depuis longtemps, très longtemps. Trop longtemps ? Voilà bien longtemps qu’elle l’aime, qu’elle veut être avec lui, tout près. Et même plus : qu’elle le veut, qu’elle veut le posséder, lui, tout entier. Tellement qu’elle en est possédée, qu’elle en est folle. Folie qui est en même temps une honte : folie et honte que de toujours chercher l’autre, et de toujours être si loin l’un de l’autre. Folie et honte que de s’être laissé prendre au jeu, de s’être laissé piquer comme ça par l’aiguillon d’Eros. A chaque fois qu’elle entend son nom, elle est prise de douleur. Oui, la seule entente de son nom la blesse, à l’intérieur. Pourquoi ? Parce que ça ne joue pas comme elle voudrait. Parce que la réalité n’est pas comme elle le désire. Parce qu’elle n’est pas conforme à son idée. Parce qu’à chaque fois qu’ils... Suite

Oiseau malin

04/01/2015 | Commentaires (2)

oiseau Ah, les oiseaux, délicieux êtres ailés, à plumes ! Quelle légèreté, quelle habileté, quelle autonomie ! Quelle vitesse et quelle intelligence ! Comme ils sont vifs, comme ils sont libres ! Comme j’aime les entendre siffloter, les voir picorer, et voleter, danser dans les airs ! Ils ont tant de choses à nous apprendre : ils sont tellement malins ! D’ailleurs, je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais il y en a même qui chantent, des oiseaux, qui chantent comme nous, les hommes. Et, parmi eux, j’en connais un tout petit et tout léger, particulièrement joueur, particulièrement avisé, qui n’arrête pas de chanter la même chanson, la même histoire. Une histoire qui, depuis que je l’ai entendue, n’arrête pas de me trotter dans la tête : l’histoire de l’oiseau malin. Bien sûr, pour l’entendre, il faut qu’il n’y ait pas trop de bruit, il faut se taire, tendre l’oreille. Surtout que, malin comme il est, il ne chante jamais longtemps, l’oiseau malin. Très vite, il décolle, il monte... Suite

Presque comme le blues

16/11/2014 | Commentaires (2)

LeonardCohen1 Drôle de musique de la vie. J’ai vu des gens mourir de faim. Il y avait des meurtres, des viols. Des villages en feu. Des personnes qui couraient dans tous les sens, qui essayaient de s’échapper. Comme je ne pouvais rien faire, je n’ai pas même osé croiser leurs regards. Je me contentais de regarder mes chaussures. Tout ça était acide. Tout ça était tragique. Drôle de musique de la vie. C’était presque comme le blues. C’était presque comme le blues. A force de vivre tout ça, de ne pas pouvoir faire autrement que de penser à tout ça, tous les jours, je dois mourir un peu. Entre chaque intrigue meurtrière, entre chaque nouvelle catastrophe, je dois mourir un peu. Et quand j’en ai fini de penser, c’est même pire : je dois mourir beaucoup. Je ne peux pas faire autrement : soit je pense à tout ça, à la mort, à tout ça, soit je meure à mon tour sans me rendre compte... Suite

False Idols

09/06/2013 | Commentaires (1)

Tricky NOUVEAU DISQUE DE TRICKY, vecteur de forces surpuissantes : libération musicale de nos corps et de nos esprits à partir des tréfonds de l’existence, par-delà nos fausses idoles, idées et images artificielles. Voilà près de vingt ans que Tricky, le Bad Boy de Bristol – une ville du Sud-Ouest de l’Angleterre –, fait parler la poudre dans ses bientôt dix disques et ses milliers de concerts. Loin de faire la star, de jouer les idoles, de jeter de la poudre aux yeux, il ne cesse de se plonger au plus profond de lui-même. Loin de défendre, nier, ou simplement faire ronronner nos vieilles valeurs éculées, il se confond avec l’intimité du monde et laisse émerger les énergies qui affluent. Pour mettre le feu aux poudres : animer nos cellules, stimuler nos organes, affiner et exalter nos sens, libérer nos corps et nos pensées des jeux formels – et réalimenter nos vies. « Tricky » est incernable : un de ces phénomènes délicieux qui débordent nos catégories de... Suite

The Show Of Life

03/12/2012 | Commentaires (0)

CLIP DU DISQUE « FUTURE VINTAGE » D’ARNO, en concert au Rocking-Chair de Vevey ce mercredi 5 décembre. Paroles : Wake up, rise up, don’t fall asleep. We’re ok with nothing, but rather with something, We’re the best, better than the rest, We’re ready for the show, the show of life. Let the mon(k)ey die, let the money die. We gone dream for the things we want, We gone fight for the things we need, We’re the best, better than the rest We’re ready for the show, the show of life Let the monkey die, let the money die We have seen everything, but live in nothing, Today and yesterday, we’ll be that tomorrow, We’re the best, better than the rest, We’re ready for the show, the show of life Let the monkey die, let the money die We gonna dance with the man, the man with that tail We gonna sing for a man, the man with no plan We’re the best, better than the rest We’re ready for the show, the show of life Let the monkey die, let the... Suite

No church in the wild

25/11/2012 | Commentaires (3)

CLIP DE ROMAIN GAVRAS, morceau du disque Watch the Throne des deux stars du rap américain Jay Z & Kanye West. * Quand l’injustice et le déséquilibre triomphent, la tension est à son comble : peu s’en faut pour que la violence court-circuite nos idéaux de calme, de confort et de bonheur. Crise des valeurs. La révolte gronde. Les idées toutes faites et la bonne conscience ne servent plus à rien. Les structures stérilisantes volent en éclat. Les forces de l’ordre artificiel entrent en conflit avec les puissances musicales d’en-bas. La beauté de surface dévoile une esthétique abyssale. C’est la guerre : retour de l’instinct animal. Pour la sauvegarde de la vie. * Pas d’église dans un état sauvage Paroles : Expression foisonnante de sensations d’un monde absurde, sans horizon, où l’homme risque à chaque instant de dégénérer en animal. Traduction : [Frank Ocean] Des êtres humains dans une foule Qu’est ce qu’une foule pour un Roi? Qu’est ce qu’un Roi pour un Dieu? Qu’est ce qu’un Dieu pour un non-croyant Qui ne croit en rien? On... Suite

Volonté et vague

17/09/2012 | Commentaires (1)

CETTE VAGUE, COMME ELLE S’APPROCHE AVEC AVIDITÉ, comme s’il s’agissait d’atteindre quelque chose ! Avec quelle hâte anxiogène elle se glisse dans les angles les plus intimes des gorges rocheuses ! Il semble qu’elle veuille y devancer quelqu’un ; il semble qu’il y a là quelque chose de caché, qui a de la valeur, grande valeur. — Et voici qu’elle revient, un peu plus lentement, encore toute blanche d’excitation, — est-elle déçue ? A-t-elle trouvé ce qu’elle cherchait ? Simule-t-elle la déception ? — Mais déjà s’approche une autre vague, plus avide et plus sauvage encore que la première. Et son âme semble elle aussi remplie de secrets et de convoitise des trésors ensevelis. Ainsi vivent les vagues — ainsi vivons-nous, nous autres êtres voulants ! Friedrich Nietzsche, Gai savoir, IV, 310. Erol Alkan & Boys Noize jouent Waves avec Chilly Gonzales en Piano Remake. ... Suite

High Low Middle

17/04/2012 | Commentaires (1)

MORCEAU ET CLIP DE MY BRIGHTEST DIAMOND, extrait du disque All Things Will Unwind , sorti en 2011. Shara Worden, doux oiseau phusique : moineau à la force de l’aigle. * When you’re privileged you don’t even know you’re privileged When you’re not You know When you’re happy you don’t even know you’re happy When you’re not You know Righteous, heathen Blinded and seeing You’re next you’re before You’re pompous you are poor You’re hungry yet strangely You’re working like crazy Selling, buying Laughing and crying High, low, middle High, low, middle middle High, low, middle Keep yourself low, but not too low Saving, wasting Dying for a tasting Banging for a buck And you’re shit and out of luck Are you fat or are you eating up your hat Are you fat Are you High, low, middle High, low, middle middle High, low, middle Keep yourself low, but not too low Lord help you when you’re growing old Lord help you when you’re tired and cold Lord help you when the dealin’s done Lord help you when the gettin’s gone Lord help you when you’re growing old Lord help you when you’re tired and cold Lord... Suite

Interview et clip de Jean-Louis Murat

06/03/2012 | Commentaires (0)

JEAN-LOUIS MURAT S’EXPRIME sur France Culture. Après avoir sorti Grand lièvre, son vingt-quatrième album, en fin d’année dernière, l’Auvergnat Jean-Louis Murat a fait le détour de France Culture pour se laisser interviewer par Frédéric Taddeï. Alors que l’hebdomadaire musical britannique Mojo voit en lui le Léonard Cohen français, il se considère pour sa part comme un petit artisan. Amoureux de la nature, de la campagne, du cyclisme, de l’esprit de conquête et de la dimension épique de la vie, il déteste les bruits des villes et voit partout des salauds aux oreilles bouchées. Son regard sur notre monde est pour le moins acéré, que ce soit à propos des médias, de la politique, de l’économie, de l’art, y compris The Artist et Intouchable qu’il vilipende gaiement. Côté travail, loin de la chanson expérimentale, il fait une musique centriste, « pour le bien des organes », dit-il : le cerveau, le cœur, l’estomac. Il joue, chante et parle avant de réfléchir, en laissant les forces... Suite

Matador

25/02/2012 | Commentaires (1)

MORCEAU ET CLIP DE MICKEY 3D, extrait de l’album Matador, sorti en 2005. * Je n’ai pas peur des Américains, Ni des cons, ni des politiciens, Mais j’ai peur de t’attraper la main Et que tu me m’esquives encore Je ne sais pas si cet amour est fort Ou s’il ressemble à la chasse au trésor Si t’en veux pas sache que je le déplore Et que je m’excuse encore Je n’ai pas peur de la mort Mais que tu m’évites encore Je te préviens matador Qu’un jour je t’aurai alors On a vu des taureaux aimer les toreros On a vu des taureaux aimer les toreros Je n’ai pas peur des ordinateurs Ni des virus exterminateurs J’ai défoncé tellement de gladiateurs Qu’ils ont disparu alors J’aimerais bien t’emmener sur le port Te refaire le coup du conquistador J’ai peur que tu joues les toréadors Et que tu m’esquives encore Je n’ai pas peur de la mort Mais que tu m’évites encore Je te préviens matador Qu’un jour je t’aurai alors On a vu des taureaux aimer les toreros On a vu des taureaux aimer les toreros Clip : ... Suite

La Fessée

07/02/2012 | Commentaires (1)

GEORGES BRASSENS, MORCEAU EXTRAIT DU DISQUE Supplique pour être enterré à la plage de Sète, 1966. Chanson paillarde. La veuve et l’orphelin, quoi de plus émouvant ? Un vieux copain d’école étant mort sans enfants, Abandonnant au monde une épouse épatante, J’allai rendre visite à la désespérée. Et puis, ne sachant plus où finir ma soirée, Je lui tins compagnie dans la chapelle ardente. Pour endiguer ses pleurs, pour apaiser ses maux, Je me mis à blaguer, à sortir des bons mots, Tous les moyens sont bons au médecin de l’âme… Bientôt, par la vertu de quelques facéties, La veuve se tenait les côtes, Dieu merci ! Ainsi que des bossus, tous deux nous rigolâmes. Ma pipe dépassait un peu de mon veston. Aimable, elle m’encouragea : « Bourrez-la donc, Qu’aucun impératif moral ne vous arrête, Si mon pauvre mari détestait le tabac, Maintenant la fumée ne le dérange pas ! Mais où diantre ai-je mis mon porte-cigarettes ? «  A minuit, d’une voix douce de séraphin, Elle me demanda si je n’avais pas faim. « Ça le ferait-il revenir, ajouta-t-elle, De pousser la... Suite

D.Quichotte et les éoliennes

06/01/2012 | Commentaires (0)

CLIP DU DERNIER MORCEAU DE BESTAIRE, DERNIER DISQUE DE PHILIPPE CRAB, sorti fin 2011. * Ecrit et composé par Philippe Crab Interprété par Philippe Crab (guitare, voix, accordéon) Léonore Boulanger (voix) * Images extraites de « Don Quijote » d’Orson Welles et de Jesus Franco, montée par Aurélien Merle.   Voici le clip : ... Suite

Losing My Religion

29/12/2011 | Commentaires (1)

LE PLUS GROS TUBE DE L’IMMENSE GROUPE QU’EST R.E.M. Extrait de l’album Out of Time (1991). « Losing my religion » est à entendre au sens de « perdre son calme », « perdre confiance » (vieille expression du sud des États-Unis). Michael Stipe – leader et chanteur du groupe – présente le morceau comme expression d’une désillusion amoureuse. Du monde idéal que promet notre tradition ? * Paroles : Life is biggerLa vie est plus grandeIt’s bigger than youPlus grande que toiAnd you are not meEt tu n’es pas moiThe lengths that I will go toLes longueurs que j’atteindraiThe distance in your eyesLa distance dans tes yeuxOh no I’ve said too muchOh non, j’en ai trop ditI set it upJe l’ai provoqué That’s me in the cornerC’est moi dans le coinThat’s me in the spotlightC’est moi sous le feu du projecteurLosing my religionPerdant mon calmeTrying to keep up with youEssayant d’être à ta hauteurAnd I don’t know if I can do itEt je ne... Suite

Roads

21/12/2011 | Commentaires (0)

MORCEAU DE DUMMY, DISQUE DE PORTISHEAD SORTI EN 1994. Paroles : Oh, can’t anybody see, We’ve got a war to fight, Never found our way, Regardless of what they say. How can it feel, this wrong, From this moment, How can it feel, this wrong. Storm, In the morning light, I feel, No more can I say, Frozen to myself. I got nobody on my side, And surely that ain’t right, Surely that ain’t right. Oh, can’t anybody see, We’ve got a war to fight, Never found our way, Regardless of what they say. How can it feel, this wrong, From this moment, How can it feel, this wrong. How can it feel this wrong, From this moment, How can it feel, this wrong. Oh, can’t anybody see, We’ve got a war to fight, Never found our way, Regardless of what they say. How can it feel, this wrong, From this moment, How can it feel, this wrong. Clip : ... Suite

7 seconds

14/12/2011 | Commentaires (1)

TUBE DE YOUSSOU N’DOUR ET NENEH CHERRY réalisé en 1994. * Au fond des corps, Au fond des cœurs, Sur les visages d’enfants, Des millions de voix Qui disent l’innocence, Le jeu, la joie possibles Du monde. * Clip : Paroles: Couplet 1 : Youssou N’dour (en wolof/Senegalais)] Boul ma sene,Ne me regarde pas de loinBoul ma guiss madi re nga fokni maneNe regarde pas mon sourire, en pensant que je ne sais pasKhamouma li neka thi sama souf ak thi guinawCe qui est au-dessus et sous moiBeugouma kouma khol oaldine yaw li neka si yawJe ne veux pas que tu me regardes et pensesMo ne si man, li ne si mane moye dilene diapaleQue ce qui est en toi est en moi, ce qui est en moi est là pour les aider [Neneh Cherry]Roughneck and rudeness,Fureur et dureté,We should be using, on the ones who practice wicked charmsNous devrions nous bouger, loin de ceux qui pratiquent les mauvais sortsFor the sword and the stonePour le soleil et la pierreBad to the boneMauvais jusqu’au... Suite

Le sens

21/11/2011 | Commentaires (0)

DOMINIQUE A, « LE SENS », paroles et clip du morceau de l’album La Musique (2009). Et si, au lieu de chercher désespérément le sens, on se mettait à s’interroger sur la valeur ? * Paroles : J’ai tout essayé J’ai pas trouvé le sens J’ai cherché dans la rue J’ai écrit « j’ai aimé » J’ai voyagé, j’ai cru J’ai nié des évidences J’ai nagé nu, mais désolé J’ai pas trouvé le sens J’ai pas envie de sauter J’ai pas envie d’une balle Je préfère exister Même si c’est pour que dalle J’aime bien respirer J’aime bien me sentir sale J’aime avoir de la chance Et me faire embrasser Mais bien sûr si j’y pense Tout ça n’a pas grand sens Mais bien sûr si j’y pense Aujourd’hui, braderie J’offre tout ce que j’ai Je donne tous mes objets Mes souvenirs aussi Contre un sens à ma vie Même un qui fait son temps Même un peu décevant Même que pour les vacances Même que le temps d’une danse J’ai tout essayé J’ai pas trouvé le sens On dit que pour beaucoup C’est la même béance En ont-ils tous conscience Tout le temps ou pas à-coups Peut être... Suite

Repos du guerrier

16/11/2011 | Commentaires (1)

L’ART DES MUSES EST D’UNE TOUTE-PUISSANTE RICHESSE PHUSIQUE : comme le révèle la première Pythique de Pindare, après les fidèles efforts, les forces de la magie, de l’amour, du sommeil, de la possession, de la vie et de la mort finissent par se conjuguer. * Ayant relâché des deux côtés son aile rapide Sur le sceptre de Zeus, l’aigle s’endort. D’un nuage au sombre aspect, Doux fermoir des paupières Le son de la musique A enveloppé sa tête courbée. Endormi, le roi des oiseaux balance son dos onduleux Au rythme des poussées de la musique. (Pindare, Pythique, I) * L’aile véloce de l’aigle est relâchée. Posé sur le sceptre du dieu des dieux, la tête baissée, le roi des oiseaux se laisse envahir, enivrer, embrumer par le son de la musique. Enveloppé par des élancements semblables aux souffles du vent, au va-et-vient des vagues et de tout phénomène, l’oiseau de proie s’assoupit, plonge dans un sommeil profond. Paisible, docile, il balance sans s’en rendre compte son dos onduleux au rythme des ondes mélodiques... Suite

Alors on danse

29/10/2011 | Commentaires (4)

MORCEAU DE STROMAE, EXTRAIT DE L’ALBUM CHEESE, sorti en 2010. Clip officiel et genèse phusico-musicale du buzz avec Jamel Debouze. * Alors on d… Qui dit étude dit travail, Qui dit taf te dit les thunes, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance, Qui dit dette te dit huissier, Lui dit assis dans la merde. Qui dit Amour dit les gosses, Dit toujours et dit divorce. Qui dit proches te dit deuils car les problèmes ne viennent pas seuls. Qui dit crise te dit monde dit famine dit tiers- monde. Qui dit fatigue dit réveille encore sourd de la veille, Alors on sort pour oublier tous les problèmes. Alors on danse… Et la tu t’dis que c’est fini car pire que ça ce serait la mort. Quand tu crois enfin que tu t’en sors quand y en a plus et ben y en a encore! Est-ce la zik ou les problèmes, les problèmes ou bien la musique. Ca t’prend les tripes ca te prend la tête et puis tu pries pour que ça s’arrête. Mais c’est ton... Suite

23 | live

05/09/2011 | Commentaires (1)

MORCEAU LIVE DU DISQUE 23 DE BLONDE REDHEAD (2007). Les belles rencontres – profondes, intenses, sans faux-semblants – sont rares. Tellement rares qu’elles sont de véritables fêtes. Il y en a qui disent qu’elles ne se font pas avec des gens, mais uniquement avec les choses, les phénomènes. Parce qu’ils ne trichent pas, parce qu’ils sont sincères, montrent toujours le maximum de ce qu’ils cachent. Qu’y a-t-il de plus beau, en effet, que de rencontrer un arbre, un brin d’herbe, une coccinelle, une fourmi ? Sans triche, d’égal à égal ; et de se rendre compte que nous sommes, au fond, le même. Juste un peu plus compliqué, juste un peu moins honnête, juste un peu moins capable de se dire, de se partager, bref un peu moins ouvert à… la rencontre. Et pourtant de telles rencontres existent aussi avec des gens ! Quelle fête ! Quel bonheur ! Toi et moi, ensemble, le même, traversés par les même forces, de fond en comble. Amour fusionnel ? Si... Suite

Rehab

04/08/2011 | Commentaires (0)

TOUS LE MONDE LE SAIT : AMY WINEHOUSE est morte le 23 juillet dernier. Ce que personne ne sait, c’est où s’en est allé la force qui portait sa divine et étrange voix. En guise d’hommage, nous vous proposons Rehab, fameux titre de 2006. Rehab signifie désintoxication, réinsersion, réhabilitation. A méditer. Comme toujours, vous trouverez les paroles sous la vidéo. Paroles : They tried to make me go to rehab but I said ‘no, no, no’ Yes I’ve been black but when I come back you’ll know know know I ain’t got the time and if my daddy thinks I’m fine He’s tried to make me go to rehab but I won’t go go go I’d rather be at home with Ray I ain’t got seventy days Cause there’s nothing There’s nothing you can teach me That I can’t learn from Mr Hathaway I didn’t get a lot in class But I know it don’t come in a shot glass They tried to make me go to rehab but I said ‘no, no, no’ Yes I’ve been... Suite

Give me the words

24/06/2011 | Commentaires (1)

NOUVELLE VAGUE 1, « In A Manner Of Speaking », reprise de Tuxedomoon, 2004. * Paroles : In a Manner of speaking I just want to say That I could never forget the way You told me everything By saying nothing In a manner of speaking I don’t understand How love in silence becomes reprimand But the way that i feel about you Is beyond words Oh give me the words Give me the words That tell me nothing Oh oh oh oh give me the words Give me the words That tell me everything In a manner of speaking Semantics won’t do In this life that we live we only make do And the way that we feel Might have to be sacrified So in a manner of speaking I just want to say That just like you I should find a way To tell you everything By saying nothing. Oh give me the words Give me the words That tell me nothing Oh oh oh oh give me the words Give me the words That tell me everything Oh give me the words Give me the words That tell me nothing Oh oh oh oh give me the... Suite

Des bisoux

14/06/2011 | Commentaires (2)

NOUVEAU MORCEAU DU DERNIER DISQUE de Philippe Katerine Des bisoux On est là pour quoi On est là pour qui Dans les magasins A se prendre la tête Au fond qu’est ce qu’on veut Au fond qu’est ce qu’on cherche Quand on s’prend la tête Mais qu’est ce qu’on attendDes bisoux… Quand on se dit fuck J’te défonce la gueule Tout en insultant Les papa les maman Au fond qu’est ce qu’on veut Au fond qu’est ce qu’on cherche Quand on se dit fuck Mais qu’est ce qu’on attend Des bisoux… De façon générale Et très globalement En définitive Mais qu’est ce qu’on attend Pour se faire Des bisoux…   ... Suite

Rouvrir

24/05/2011 | Commentaires (2)

DOMINIQUE A, « ROUVRIR », morceau du disque L’horizon, 2006. * Toute ma vie Je n’ai fait que rouvrir Des fenêtres et des portes claquées Ni poignées ni serrures Ne m’ont fait reculer C’est étrange qu’aujourd’hui Je me mette à faiblir C’est ce bruit Qu’aura fait la dernière Porte claquée, c’est ce bruit Il était différent Il était Plus sévère Tu as fermé si fort En sortant. Et cette porte Je ne peux pas l’ouvrir Car si j’ouvre et que rien ne m’attend ?… Mais tu vas revenir Je le sens. Jusqu’ici Je n’ai fait que rouvrir Mais cette fois C’est sur toi que je compte ardemment Assise face à la porte Je t’attends Mais peut-être attends-tu Que je vienne t’ouvrir ? * Essai de clipEssai Reouvrir Dominique A di lagneau13 ... Suite

Y’a d’la haine

10/05/2011 | Commentaires (1)

LES RITAMITSOUKO, « Y’A D’LA HAINE », morceau du disque Système D, EMI, 1993. * On n’a pas que de l’amour Ça non ! On n’a pas que de l’amour à revendre Ça oui ! Y’a d’la haine On n’a pas que de l’amour Ça non ! Y’a d’la haine La haine aussi Faut qu’elle se répande Sans que ça freine Y’en a même un sacré bon paquet Eh ouais Ouais quand même Quand même On n’a pas que de l’amour Ça non ! On n’a pas que de l’amour à revendre Ça oui ! Y’a d’la haine (…) * Clip : ... Suite

Il faut que tu respires

24/04/2011 | Commentaires (2)

MICKEY 3D, RESPIRE, morceau du disque Tu ne vas pas mourir de rire (2003). Paroles Approche-toi petit, écoute-moi gamin, Je vais te raconter l’histoire de l’être humain Au début y avait rien au début c’était bien La nature avançait y avait pas de chemin Puis l’homme a débarqué avec ses gros souliers Des coups d’pieds dans la gueule pour se faire respecter Des routes à sens unique il s’est mis à tracer Les flèches dans la plaine se sont multipliées Et tous les éléments se sont vus maîtrisés En 2 temps 3 mouvements l’histoire était pliée C’est pas demain la veille qu’on fera marche arrière On a même commencé à polluer le désert Il faut que tu respires, et ça c’est rien de le dire Tu vas pas mourir de rire, et c’est pas rien de le dire D’ici quelques années on aura bouffé la feuille Et tes petits-enfants ils n’auront plus qu’un oeil En plein milieu du front ils te demanderont Pourquoi toi t’en as 2 tu passeras pour un con Ils te diront comment t’as pu laisser... Suite

Tricky, Really Real

14/04/2011 | Commentaires (2)

TRICKY, « REALLY REAL », in : Mixed Race, Domino Recording, 2010. * Printemps artificiel. Eclosion idéaliste. En cherchant à se hisser au niveau de la beauté idéale, On finit par devenir comme elle, Pure forme, simple surface. Objet de toutes les convoitises, certes, Mais image vide de contenu. Non sans que Dionysos gronde çà et là. * Paroles: Pas trouvées. Si quelqu’un les découvre, c’est évidemment volontiers. ... Suite

Les jeunes pousses

30/03/2011 | Commentaires (3)

FRANÇOIZ BREUT, LES JEUNES POUSSES, morceau du disque A l’aveuglette (2008). Ici : en session acoustique en plein air. Vous trouverez les paroles sous la vidéo. * * La vie, un enfant qui joue. Le jeu, l’inutile, comme idéal de ce qui est comblé de force. L’enfance de dieu, παῖς παίζων. Notre enfance à tous. * * Paroles « Ils ne demandent qu’à courir dans l’herbe tendre cheveux au vent, bourgeons fougueux et rayonnants ivres de cris et pleins d’élans. Dans les cours toutes ratatinées, ils se défoulent à perdre haleine. Les trottoirs sont toujours trop étroits pour tant d’énergie qui se déploie. On aimerait qu’ils soient sans limite, que leur course n’ait jamais de fin. Qu’ils puissant prendre leurs jambes à leur cou et hurler comme des loups. Les jeunes poussent à toute allure bien étourdis par l’air cinglant. La sève déborde, les branches s’allongent vers la lumière qui ne fait que passer. Ils rêvent ... Suite

Bull Fight

08/03/2011 | Commentaires (3)

CLIP NON OFFICIEL de Massive Attack, Splitting The Atom, 2009. Phusis et idéalisme Courber l’échine Sang de taureau Brillance et arrogance de l’homme Chant du bouc Danse à mort Art de vivre Paroles The baby was born Nettles and Ferns The evening it chokes The candle it burns This disguise covers Bitter lies Repeating the joke The meaning it dies Pass me a coat I’m not a- ‘fraid to leave I’m letting you know I know what you need I’ll turn you around This beautiful town And then you’ll believe it when your eyes then deceive you Its easy, dont let it go Its easy, dont let it go Its easy, dont let it go Don’t Lose It Its getting colder outside Your rented space They shadow box and they Paper chase It never stops And we’ll never learn No hope without dope The jobless return The bankers have bailed The mighty retreat The pleasure it fails At the end of the week You take it or leave Or what you receive To what you receive Is eternited leave Its easy, dont let it go Its easy, dont let it go Its easy, dont let it go Don’t lose it Incandescent light at doors In adolescent menopause In little... Suite

PJ Harvey : live webcast

13/02/2011 | Commentaires (0)

LE 14 FÉVRIER à 21h00, PJ HARVEY EN DIRECT. Pour célébrer la sortie de son dernier disque, Let England Shake, PJ Harvey nous donne rendez-vous lundi 14 février à 21h00 pour une messe noire à la Maroquinerie à Paris. Rendez-vous à ne pas manquer ! Pour voir le concert Deezer Offline de PJ Harvey du 14 février à 21h00 en direct de la Maroquinerie, cliquez ici. Let England Shake est en outre en écoute intégrale là. ... Suite

Mourir à plusieurs

05/01/2011 | Commentaires (3)

MORCEAU D’ARNO, EXTRAIT DU DISQUE Jus de box, sorti en 2007 chez EMI. Jus de box est le 32e disque ( !) d’Arno, tête brûlée de la chanson française. Arno : sorte de fou, voyant inspiré loin de toute érudition, de tout papier glacé et de toute aseptisation. Force brute qui laisse gronder des plus informes profondeurs les plus grandes beautés musicales, qui joue avec les contraires, les larmes et les sourires, le noir et le blanc, toujours pour faire parler la vie. Arno ou : comment écrabouiller un éléphant avec le petit doigt, comme ça, en passant, mine de rien. Les petites oreilles sauront apprécier. D’abord le clip, non sans résonances avec certains passages du Zarathoustra, ensuite le texte. Puis, en bonus, un autre clip et un autre texte, d’un tout autre genre… Paroles de « Mourir à plusieurs » Des frigos, des multi robots Des huiles de vidange, des gaz à gogo Des liquides toxiques pour bien qu’elle astique Et du silicone pour être esthétique Ca fait moins peur De mourir à plusieurs Avec ardeur,... Suite

PJ | The Last Living Rose

26/12/2010 | Commentaires (0)

BIENTÔT UN NOUVEL ALBUM DE Polly Jean HARVEY ! Let England Shake sort le 14 février 2011. Album co-produit par PJ Harvey, Flood, John Parish et Mick Harvey, enregistré dans le Dorset, dans une église du XIXe siècle. Pour se mettre l’eau à la bouche, un clip est apparu sur le site officiel de PJ Harvey. Il s’agit du premier des 12 clips réalisés par Seamus Murphy, photographe très inspiré, lui aussi (à découvrir ici). Oui, lui aussi : PJ ne semble pas avoir perdu son inspiration. Tout porte à croire qu’elle continue son bonhomme de chemin de chercheuse et de trouveuse musicale. Vers la limite. Vers le caché. Vers l’équilibre, précaire. Vers la multiplicité de possibilités. Toujours sur la pointe des pieds. Toujours en union avec les contraires. Toujours avec une puissance inouïe dans les soubassements. Le grand style : maîtrise du chaos que l’on est. Le morceau qui donne le titre à l’album, Let England Shake, PJ l’a présenté à la TV en... Suite

Tricky | Wanna die

23/11/2010 | Commentaires (0)

TRICKY, MAKES ME WANNA DIE, in Pre-Millenium Tension, Island/PolyGram Records, 1996. En concert au Bierhübeli de Berne ce jeudi 25 novembre. Voilà déjà quinze ans que Tricky fait gronder Dionysos. Un fou qui joue le jeu du monde. Qui incarne le monde. Les forces contradictoires du monde. Par-delà bien et mal. L’expérimentation, toujours, coûte que coûte. No more no less. Sus à l’analyse, à l’objectivation, à la ratiocination, à la stratégie et au jugement qui dominent notre drôle de monde ! Vous n’y croyez pas en voyant le clip ci-dessous ? Réécoutez le morceau en vous occupant des paroles. Paroles : Follow where Mary goes Cherish the things she knows Says if I change my stride Then I’ll fly She makes me wanna die Change my stride Then I’ll fly Look to the sun See me in psychic pollution Walking on the moon How could you dare? Who do you think you are? You’re insignificant A small piece, an ism No more no less You try to learn the universe Can’t even converse in uni-verse You know it’s ironic smoking hydroponic She makes me... Suite

Katerine | La banane

21/09/2010 | Commentaires (2)

PHILIPPE KATERINE EST UN OVNI. La banane est le tube de son dernier disque, qui s’appelle… PHILIPPE Katerine (sortie le 27 septembre chez votre disquaire – s’il existe encore d’ici-là). Chez lui, la phusis dionysiaque prend de drôles de masques. En même temps popu, branché, intello, sot, agaçant, attirant, superficiel, profond, etc. Il est incernable, mais toujours léger. La banane s’annonce comme le tube de cette fin d’été. Tutube qui, comme tous les tutubes, a quelque chose de bien mystérieux, et de bien envoûtant. Vous trouverez le site internet de Philippe Katerine en cliquant ici. ... Suite

Radiohead au Japon

08/09/2010 | Commentaires (0)

RADIOHEAD : IMMENSE GROUPE DE (POST-)ROCK ALTERNATIF Etape japonaise de sa tournée 2008. Concert immense à Saitama. 1h28 sur Youtube ! Grand moment phusique, devant des milliers de personnes. Fusion avec Dionysos – et ce dans un contexte complètement socratique  ! ... Suite

I Put a Spell on You

08/08/2010 | Commentaires (1)

SCREAMING’ JAY HAWKINS, I Put a Spell On You (1954) Vieille ballade métamorphosée en célébration de folie et d’ivresse dionysiaque de Jalacy Hawkins. Détail et précision de fou. Paroles : I put a spell on you Because you’re mine I can’t stand the things that you do No, no, no, I ain’t lyin’. No I don’t care if you don’t want me ‘Cause I’m yours, yours, yours anyhow Yeah, I’m yours, yours, yours I love you I love you I love you I love you I love you I love you Yeah! yeah! yeah! yeah… I put a spell on you Lord! lord! lord!… ‘Cause you’re mine, yeah I can’t stand the things that you do When you’re foolin’ around I don’t care if you don’t want me ‘Cause I’m yours, yours, yours anyhow Yeah, yours, yours, yours! I can’t stand your foolin’ around If I can’t have you, no one will! I love you, you, you! I love you I love you I love you! I love you, you, you! I don’t care if you don’t want me ‘Cause I’m yours, yours, yours anyhow ... Suite

Putain ça penche

22/07/2010 | Commentaires (1)

ALAIN SOUCHON, Putain ça penche, in : La vie Théodore (2005) Clip officiel de la version techno du titre. Putain ça penche, on voit le vide à travers les planches. C’est dans le vide que naît le plein. ... Suite

Heaven Can Wait

08/06/2010 | Commentaires (1)

CHARLOTTE GAINSBOURG, Heaven can Wait, in IRM, 2009 IRM, le deuxième disque de Charlotte Gainsbourg, a été réalisé en collaboration avec l’immense Beck. Le résultat : une perle de superficialité par profondeur. Le morceau Heaven can Wait n’en est qu’un exemple. Le clip aussi. Le site internet de Charlotte Gainsbourg se trouve ici. Paroles de Heaven can Wait She’s sliding, she’s sliding down to the dregs of the world She’s fighting, she’s fighting the urge to make [] of pearls Heaven can wait and hell’s too far to go somewhere between what you need and you know And they are trying to drive the escalator into the ground She’s hiding, she’s hiding on a battleship with baggage to roam There’s thunder, there’s lightning and an avalanche of faces you know. Heaven can wait and hell’s too far to go somewhere between what you need and you know And they are trying to drive the escalator into the ground And you left your credentials in a Greyhound station with a first aid kit and a flashlight going to a desert unknown Heaven can wait and hell’s too far to go somewhere... Suite

Pyramid Song

29/05/2010 | Commentaires (1)

RADIOHEAD, « Pyramid Song », Amnesiac, (2001) Plongée dans les profondeurs marines. « There was nothing to fear and nothing to doubt » Paroles: I jumped in the river and what did I see? Black-eyed angels swam with me A moon full of stars and astral cars All the things I used to see All my lovers were there with me All my past and futures And we all went to heaven in a little row boat There was nothing to fear and nothing to doubt I jumped into the river Black-eyed angels swam with me A moon full of stars and astral cars And all the things I used to see All my lovers were there with me All my past and futures And we all went to heaven in a little row boat There was nothing to fear and nothing to doubt There was nothing to fear and nothing to doubt There was nothing to fear and nothing to doubt ... Suite

Thursday Child

14/05/2010 | Commentaires (1)

CLIP DE DAVID BOWIE. Faut-il présenter l’immense icône du rock qu’il est ? Nous nous contentons de dire qu’il est protéiforme. Un de ses trucs à lui, c’est le changement. Changement de direction, de style, d’aspect, de rythme, de forme. Toujours en restant le même. Dionysos. L’énigmatique Thursday’s Child est extrait de l’album Hours (1999). « Doing my best with what I have » –  devise phusique ! Thursday’s Child All of my life I’ve tried so hard Doing my best with what I had Nothing much happened all the same Something about me stood apart A whisper of hope that seemed to fail Maybe I’m born right out of my time Breaking my life in two [CHORUS] Throw me tomorrow Now that I’ve really got a chance Throw me tomorrow Everything’s falling into place Throw me tomorrow Seeing my past to let it go Throw me tomorrow Only for you I don’t regret That I was Thursday’s child Monday Tuesday Wednesday born I was Monday Tuesday Wednesday born I was Thursday’s child Sometimes I cried my heart to sleep Shuffling days and lonesome nights Sometimes... Suite

Black Hearted Love

05/05/2010 | Commentaires (0)

PJ Harvey est peut-être notre sœur phusique la plus proche. Voici un premier titre de sa part : Black Hearted Love, issu du disque qu’elle a fait en 2008 avec John Parish. Enfantine, joueuse, énigmatique et terriblement féminine, elle n’a de cesse de faire jubiler Dionysos à chacun de ses disques, à chacun de ses concerts, à chacune de ses interviews. A tel point qu’il se reconnaît bien souvent en elle comme dans un miroir. I think I saw you in the shadows I move in closer beneath your windows Who would suspect me of this rapture? And who but my black hearted love And who but my black hearted love When you call out my name in rapture I volunteer my soul for murder I wish this moment here forever And you are my black hearted love And you are my black hearted love In the rain, in the evening I will come again I’d like to take you; I’d like to take you to a place I know My black hearted Régulièrement, nous vous... Suite